Posts Tagged: Combichrist

Bonus : Le français, cet art délicat.

Un très rapide article sur l’intérêt de correctement utiliser les mots…

Situation 1 :

Alors que je fais la ramasse carton dans le frais, une femme vient me voir pour me demander si on ne fait plus les glaces pour enfants. Et moi je ne vois absolument pas de quoi elle parle. Sérieusement, c’est quoi une glace pour enfant ? Ma première pensée va aux espèce de simili Mister Freeze mais je peux voir de là où je suis qu’il en reste des tas… (au fait, j’ai oublié de vous dire que j’étais en équilibre sur le bord du frigo pour pouvoir ranger les étagères du dessus… parce que c’est toujours plus drôle quand tu peux te briser la nuque <3)

« Je suis désolée, je ne vois pas de quoi vous parlez, pourriez-vous être plus précise ?
_Bah vous savez [jviens de te dire que non justement…], les petites glaces… pour les enfants… à la vanille. [description qui doit éliminer trois glaces, je suis bien avancée]
_C’était quoi comme type de glaces ? C’était des cônes ou…
_Non non c’était pas des cônes, c’était des cornets ! »

Le mur était trop loin pour que je puisse me facepalm dessus. Mais mon désespoir était grand. J’étais embauchée depuis 15 minutes… Autant vous dire que ça s’annonçait bien…

Situation 2 :

Je suis toujours en train de faire ma ramasse carton. (ouai je suis embauchée depuis 20 minutes cette fois)(tu le sens le poids des minutes lecteur distrait ?) Une petite vieille vient me voir :

« Excusez-moi, vous n’avez plus de beurre demi-sel ?
_Oh si sans doute, les touristes préfèrent le doux. [Preuve que le touriste n’est pas humain au passage] Attendez on va regarder. Si regardez, on en a plein.
_Non mais je trouve pas…
_[change de lunettes…] Vous préférez du beurre mou ou du beurre dur ?
_Je voudrais du beurre demi-sel
_….. Ça j’avais compris, je vous demande quelle texture vous préférez. Dur ou à tartiner ?
_À tartiner. »

Je lui montre donc le choix de beurre correspondant à sa demande : demi-sel, à tartiner, soit mou. Elle en choisit, fait trois pas, trouve le beurre dur aux cristaux de sel :

« Ah bah c’est celui-là que je veux ! »

Ce n’était donc pas du beurre mou. Et pas du « demi-sel » mais plutôt du « over salé ta mer ».

Conclusion :

Chère clientèle, chère humanité,
Les mots ont un sens. Sers-t-en, tu verras, c’est magique. Crois moi.
This shit will fuck you up…