Projet Femme(s) Parfaite(s)

Tapazurk monde.

Pour ceux qui s’en souviennent, quand j’ai commencé à vous parler de Pelouse Interdite, je cherchais encore des moyens de vous faire participer à ce joyeux merdier. Je vous ai d’abord proposé d’envoyer vos chansons en rapport avec la Femme, une proposition qui a rencontré un franc succès puisque la playlist fait déjà près 5 heures. Vous pouvez bien sûr continuer d’envoyer vos propositions. Mais j’ai enfin trouvé comment vous inviter plus loin dans ce projet. Si vous me suivez sur Facebook ou que j’ai déjà envahi votre boîte mail vous avez eu la question de base… mais pensons aux autres et poussons plus loin voulez-vous…

Pour participer, il vous suffit de répondre à cette question :
Quelle femme parfaite aimeriez-vous être ? Si demain un génie vous transformait en femme parfaite, qui seriez-vous ?

Je me suis vraiment cassé la tête pour trouver la formulation, parce que je ne veux pas que vous me donniez une réponse dans l’absolu. Ca ne m’intéresse pas. Dans l’absolu je sais déjà ce que vous allez me répondre (à peu de chose près). C’est une chose d’imaginer une femme parfaite, s’en est une autre de se demander quelle femme parfaite on aurait vraiment envie d’être.

Voilà pour la base. Maintenant je réponds à vos questions !

A quoi ça va servir ?
Quand j’ai commencé à écrire Pelouse Interdite, je suis (re)partie sur une narration plus classique par rapport au Cirque… avant de commencer à profondément m’ennuyer à tel point que je n’avance plus depuis un mois ou deux. C’est donc en toute logique que j’ai décidé d’exploser ma narration pour pouvoir à nouveau avancer (j’ai fait ma metalleuse une amie à la chevelure de feu). Et c’est là que vous intervenez. Le synopsis de base n’a pas bougé : un groupe féministe terroriste décidé à faire sauter le stade de France pour l’exemple. J’ai besoin de vous pour ça. Je souhaite créer une « armée » de Femme Parfaites (tellement parfaite qu’il faut des majuscules !). Ces Femmes Parfaites constitueront une sorte de galerie qui viendra émailler les événements du livre.

Quel est l’intérêt ?
Il y en a plusieurs, mais je ne sais jamais dans quel ordre les présenter… Essayons.
Le livre pose le postulat que finalement, le pire ennemi de la femme n’est pas toujours l’homme. J’ai besoin d’une grande quantité de Femmes Parfaites (que je ne peux humainement pas fournir pour des raisons d’inspiration) pour finalement en faire un monstre. Les femmes que vous allez me décrire sont, comme ma question le demande, des femmes parfaites. Elles seront par définition irréalistes, irréalisables. On m’a dit que « la femme parfaite est une connasse », je pense plutôt que la femme parfaite est un monstre, une sorte de chimère composée de bouts de perfection qu’on ne trouve pas en l’état au naturel. Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais moi j’ai des souvenirs d’avoir simplement frémi d’horreur devant une affiche de pub avec des gens tellement photoshopé qu’ils en paraissaient à peine humain (j’ai des souvenirs de pub weightwatchers ou de maillots de bain pour homme comme ça.). C’est ça l’effet recherché. Une perfection jusqu’à la nausée. Au milieu de cette galerie de femmes parfaites vont évoluer mes personnages principaux, beaucoup plus en nuance, en doute, en imperfection. Je need du contraste.
Le livre repose sur un deuxième postulat essentiel à sa construction : il n’y a pas de personnages masculins. Pour diverses raisons. Pour la première, revenez au début du paragraphe précédent. La deuxième consiste en une volonté de retourner ce qu’on appelle le « male gaze« . En très sommairement résumé, nos sociétés sont effectivement phallocrate, le corps de la femme est objectivé au possible et je ne vais pas revenir sur le sexisme ordinaire qui justifie qu’on accuse la victime d’être coupable de son viol ou qu’on tolère qu’une fille soit tripotée dans le métro aux heures de pointe (sinon je vais encore m’énerver). Pour aller plus loin sur tout ça je vous pose une série de liens à la fin de cet article… Pour en revenir au livre… les personnages masculins n’ont jamais la parole, nous n’avons accès à ce qu’ils disent / sont qu’au travers du regard des personnages féminins. Le traitement qui en fait est différent (mais je ne vous dis pas tout, je vous laisse la surprise). Si vous me connaissez vous savez que je ne considère pas que faire subir aux hommes ce que les femmes subissent au quotidien soit une solution. Insérez une série de Femmes Parfaites va me permettre de ramener un équilibre, leur irréalité va permettre de défaire l’effet « les femmes assurent émasculons en masse » tout en renforçant la réalité des quelques hommes présents dans le récit.

Et concrètement ?
Dans un premier temps, vos réponses vont apporter de l’eau à mon moulin. On ne crée pas à partir de rien, et j’aurais beau faire je vais vite me retrouver avec un nombre de nuances limité sur ma palette de perfection.
Dans un second temps, si cette petite chose rencontre autant de succès que la playlist, je pense créer une galerie de Femmes Parfaites ici même, sur ce site. Je créerai une catégorie spéciale où je posterai vos réponses sans y toucher, afin que tout le monde puisse y avoir accès et soit au final aussi surpris que moi de ce que vous allez pouvoir proposer. (oui parce que je ne doute pas que certaines réponses seront plus classiques tandis que d’autres vont sans doute sortir des clous joyeusement…) L’intérêt que j’y vois c’est de se rendre compte concrètement de la multiplicité de ce que nous appelons perfection et du nom dont chacun choisit de l’affubler.

Comment faire pour participer ?
Et bien c’est très simple. Il vous suffit de m’envoyer votre Femme Parfaite à cette adresse : contact at oanami dot fr(oui parce que mon adresse remarche enfin ! Qui a dit que menacer un ordinateur avec un marteau n’était pas une solution efficace ?). Je vous enverrai un accusé de réception avec la date et l’adresse à laquelle sera publié votre réponse (comme ça si je ne vous réponds pas vous saurez qu’il y a encore des soucis avec mon adresse…) et peut-être même un chaton mignon (pour le principe). Votre réponse peut prendre la forme que vous désirez : un petit texte, une série de mots clés, une liste d’idées / de notions, un dessin, un collage, une carte heuristique, etc. Vous êtes libre de trouver la façon de dire ce que vous voulez. Chose importante, vous devez absolument me préciser si vous m’autoriser à publier votre réponse sous votre nom /  un pseudo / anonymement / pas du tout.

Je pense avoir fait le tour des éventuelles questions que vous pourriez avoir. Je crois n’avoir rien oublier, mais si jamais tel était le cas n’hésitez pas à le signaler. Vous connaissez l’adresse ! Et n’hésitez pas à faire tourner, plus il y aura de réponses plus ça sera intéressant.

Si tu comprends cette référence, tu suis mon travail depuis très, voire trop longtemps !

Quelques liens (liste à compléter…) :
Antisexisme.net
Le projet crocodile
EverydaySexism  et son presqu’équivalent français Vie de meuf (malheureusement contrairement à la version anglais ne prend pas en compte le sexisme envers les hommes)
Ca fait genre
Projet Mon corps m’appartient

2 Comments

  1. Répondre

    […] de Femmes Parfaites, alors n’hésitez pas à en parler autour de vous notamment en partageant cet article. Merci beaucoup à ceux qui ont envoyé leur réponse ! Ca m’aide beaucoup, je suis […]

  2. Répondre
    bubulle 25 août 2014

    Oh un poisson !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *