Lettres 20 et 20bis

23/02/14

Mon très cher Inconnu !

Vous n’imaginez pas comme je suis ravie de vous retrouver et, en bonne forme à ce que je lis ! Je suis également bien contente si j’ai pu réaliser ce que vous appelez un “exploit”. A la vérité, je n’y suis pour pas grand-chose. Elle ne le doit qu’à elle-même. Disons que je suis heureuse d’avoir été le petit coup de pouce qui… Non, ne fait pas déborder le vase mais, vous voyez l’image. Et, ne vous inquiétez pas, je me garderai bien de changer l’image que j’ai de cette nouvelle inconnue à cause de rumeurs que vous me rapportez. Surtout que… Vous connaissez alors à présent ce qui m’est arrivé il y a quelques mois. Il serait mal venue de ma part de la juger donc sur ce que vous contez là.
Par contre, vous m’amusez ! Je n’ai vécu que dans des grandes villes pour ma part. Alors, non, je ne sais pas trop ce qu’il en est dans les petites et je ne m’étais jamais posée la question, je me serais même imaginée qu’il en serait de même qu’ici… Parce qu’ici, c’est tout le contraire, vous savez ? Totalement anonyme. Ca a un côté effrayant. J’ai lu des trucs comme quoi, dans ce genre de grandes villes, s’il se passe un crime, eh bien plus il y a de témoins, plus ils seront passifs. Effroyable, n’est-ce pas ?J’ai même lu un bouquin qui mettait ça en scène. Je vous assure, c’est terrifiant…C’est que chacun se repose sur son voisin et retourne à ses occupations. Sans même avoir mauvaise conscience ! Après tout, le voisin va bien appeler les flics, hein ? Du moins, c’est ce que je ferai à sa place alors bon… Sauf que le voisin du voisin du voisin du voisin, il le fait pas. Et voilà. Ce phénomène a un nom même mais je ne parviens plus à m’en rappeler… Encore un nom de syndrome je crois. Bref, c’est pas gai tout ça ! Mais les grandes villes ont aussi un aspect fascinant. Du moins à mon goût… Dans le sens où vous pouvez observer les autres. A volonté même ! Soit ils ne s’en rendent même pas compte, soit, s’ils vous aperçoivent, ils vont détourner le regard par une espèce de pudeur ou honte étrange. Je trouve ça même drôle en fait ! Il m’arrive de fixer des personnes dans les yeux et dès qu’elles le remarquent, elles baissent le regard, gênés. Pourquoi on ose pas se regarder ? C’est fou tout de même…Il n’y a qu’une seule fois où la personne en face n’a pas détourner les yeux. Au contraire, elle m’a fixé en retour. Et j’ai fini par abaisser le regard… C’est très bizarre comme sensation, c’est vrai.

Mais donc, rattrapons un peu tout ce temps ! Ainsi, vous avez pu me suivre sur ces mois d’absence de correspondance mais vous, racontez-moi donc ! De mon côté, je n’ai pas grand chose à ajouter à dire vrai… C’est une période plutôt calme. Il commence à faire beau déjà. On aura même pas eu de neige cet année, c’est bien triste. J’aime tant l’hiver… Celui-ci sera passé en toute discrétion. Enfin… Il reviendra. J’ai gardé avec moi son énergie et j’ai toujours des projets plein la tête !

Allez, répondez moi donc vite. Moi, je m’en vais de suite écrire un mot de remerciement à la demoiselle inconnue.

P.S.: Je vais d’ici peu changer à nouveau d’adresse. Mais, cette fois, je prendrai bien soin de vous la faire parvenir.


23/02/14

Grande Inconnue,

Comment vous remercier ? Ce n’est pas qu’une formule polie là. Je me demande réellement comment vous remercier pour ce que vous avez fait. Honnêtement, je n’espérais pas retrouver un jour cette correspondance… Je vous remercie donc du fond du coeur. Pour autant, je ne désire pour rien au monde mettre un terme à celle-ci. Alors, si le coeur vous en dit toujours, n’hésitez pas à me répondre.

Vous trouverez ci-joint une orange. Oui, c’est incongru. Mais elles avaient beaucoup de valeur avant. Je ne sais trop pourquoi mais enfin voilà, mon petit cadeau. Puisque le temps des cerises n’est pas encore là…

P.S. : D’ici peu, je changerai d’adresse, je vous la joindrai dans mon prochain courrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *