Lettre 22

13/05/14

 

Mon Inconnu,

Et si nous cessions définitivement de nous excuser pour nos retards (qui n’en sont pas : après tout, qui impose un temps de réponse si ce n’est nous ?) ou de préciser même que nous ne nous excuserons pas, l’autre comprenant parfaitement ? Les formules de politesses, ça ne marche pas entre nous : nous nous parlons depuis deux ans de façon toujours anonyme.

Et oui, mon cher ! Deux ans ! Deux ans ce mois-ci ! Cela fait deux ans que j’ai reçu votre lettre ! Incroyable, non ? Nous sommes partis de si loin… Vous êtes partis d’un annuaire ! Un bête annuaire ! Pourquoi mon nom et pas le suivant ? Et maintenant, nous correspondons comme des amis perdus de vue mais toujours chers au coeur. Vos lettres me font toujours tant de bien. C’est étrange quand on y pense. Je vois l’enveloppe, reconnais votre écriture et, aussitôt, j’ai le sourire. Puis, je file m’isoler pour vous lire davantage. J’ai même une espèce de petit rituel.. Je m’assois en tailleur, sur mon lit et respire profondément avant de déchirer l’enveloppe. Après, je lis d’une traite.

Où j’en suis ? Oh il y aurait tant à dire ! Car il s’en est passé des choses de mon côté ! Je ne parviens pas encore trop à juger si c’est bon ou non mais, ça a bien changé. Par où commencer ? La fin. Car je suis trop impatiente. J’ai déménagé, ça y est ! J’ai un petit studio en centre ville. Ou plutôt… Nous avons. Je suis en collocation avec Martine. Ca va faire deux mois et tout se passe pour le mieux du monde. C’est aujourd’hui que je me rends compte qu’en réalité, avant, je n’avais jamais vécu avec qui que ce soit. Parce que, soyons clairs, vivre sous le même toit, ce n’est pas vivre ensemble… Alors j’apprends. Je découvre. Évidemment, ça demande des sacrifices, des mises au point, etc. Mais c’est tellement… Tellement… Energisant. Pardonnez ce mot, je ne trouve que ça. A deux, nous n’avons pas seulement l’énergie de deux individus, nous avons… Autre chose. Je peux pas dire une énergie de groupe, dans la mesure où nous ne sommes que deux mais, vous voyez l’idée. Bref, mon énergie est décuplée et multiple. Je veux faire plein de chose ! Du coup, pas évident de se recentrer sur les cours. Or, c’est une année décisive pour moi, eh oui: objectif bac. Surtout qu’avec tous les récents bouleversements, je suis un peu à la masse sur le programme scolaire. Enfin, je ne m’en fais pas trop. Tout devrait bien se passer.

J’en arrive finalement au début : je suis majeure. Majeure ! Pour moi, c’est juste énorme. Je suis enfin en pleine possession de mes droits ! Je vais pouvoir prendre mes propres décisions et en assumer moi-même les conséquences. Je vais pouvoir faire mes propres conneries et me manger des murs toute seule ! Et ça… Ca faisait longtemps que je l’attendais en définitive. Bon, j’ai encore un statut assez particulier si j’ai bien compris mais, je dispose de mes biens et je fais mes propres choix. C’est tout ce qui compte pour l’heure. Bref, comme vous voyez, je ne fais que parler de moi tant il y aurait à dire !

Je vous en prie, ce n’est pas ridicule ! Surtout maintenant que j’ai compris ce qu’était un foyer, un chez soi. Ce qui semble cruellement manquer à cette Esther. D’accord, je ne la connais pas, ne sait rien de sa vie mais, pour vouloir vous le retirer… Et si elle change de mari tous les 6 mois… Cette fille doit pas être très heureuse. Mais je suis bien contente que le livreur et la fleuriste continuent de se voir tient ! Et je tiens à savoir où ils en sont d’ailleurs ! Et où, vous, vous en êtes. Par ailleurs, je suis curieuse de savoir ce qu’il y avait dans ces boules à neiges…Peut-être que vous pouvez en faire quelque chose, je ne sais pas. Un intérieur d’aquarium ? Vous pourrez en profiter pour acheter des poissons même ! Quant à mes lettres, ne pleurez pas leur sort. A quoi bon garder les lettres passées ? Enfin, je dis ça… Je tiens aux objets, tout comme vous apparemment. Pour leur forte valeur sentimentale. Ils ont le pouvoir de nous ramener si loin en arrière…

Vous trouverez ci-joint ma nouvelle adresse, écrite au vert pomme. Je voulais essayé ce nouveau stylo. Sympa, non ? Il est censé sentir la pomme aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *