Le dictionnaire des mots invisibles

Il faudrait inventer de nouveaux pour te parler. Des mots faits exprès pour te consoler. Des mots qu’on aurait inventé juste pour toi. Des mots pour répondre à tes questions. Des mots pour te réchauffer le coeur et sécher tes larmes. Des mots pour te réinventer une histoire.

Les pépins comme toi, encore tout jeune et tout petit, ils ne savent pas encore que de tels mots n’existent pas. Tu auras beau plongé dans le dictionnaire de toutes tes forces, ils n’y sont pas. Nulle encyclopédie ne possède que la réponse que tu cherches. Aucune formule préfabriquée de pourra dire ce que tu veux cracher. Pas de lieux communs pour te dire d’affaire. Ces mots-là, ils n’existent pas.

Alors comment je peux faire moi, pour te les donner quand même ? Je vois bien que c’est là le remède que tu cherches. Mais dans une ultime cruauté je dois être celle qui te dira qu’ils n’existent pas. Ils sont comme le monstre du Loch Ness : on en parle encore et encore mais jamais aucune preuve ne vient étayer son existence. Ils sont comme ça, les mots que tu cherches.

Je ne peux pas les dessiner avec la facilité dont tu as besoin. Mes doigts engourdis pourront parcourir les touches aussi vite qu’ils peuvent, ça ne sera jamais assez rapide pour te soulager. Mais je peux dessiner des mots Loch Ness. Des mots à tête de dragon qu’on devine sur une photo floutée. Des mots avec des écailles à soulever pour découvrir des trésors cachés, des écailles à collectionner, à colorier. Des mots flottant, des mots volants. Des mots histoires pour s’en dormir. Des mots forces pour continuer d’y croire, continuer d’avancer. Je peux inventer des mots cachettes où passer la nuit, des mots masques pour faire peur à ceux qui s’approcheraient trop près, des mots tours de passe-passe pour gagner du temps, des mots illusions pour s’impressionner soi-même. Avec un peu d’imagination, je pourrai même te trouver des mots pavés à jeter au visage du destin ou du passé, des mots sortilèges pour maudire, des mots incantation pour se hisser plus haut. Les mots Loch Ness ont ça de bien qu’ils seront tout ce qu’il te faudra.

J’allongerai la liste, rajouterai des pages au dictionnaire. Jusqu’à ce que tu puisses inventer tes propres Loch Ness, avant de finalement ne plus en avoir besoin. En attendant petit pépin, n’en veut pas au monde de manquer de mots. Ne lui en veut pas de ne pas avoir les mots qu’il faut pour répondre à tes questions et enfin arrêter la douleur. Tu as encore tout le temps d’inventer ton dictionnaire pour lui expliquer. Un jour, à ton tour, tu inventeras des mots Loch Ness à offrir à ceux que le monde n’a pas pu dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *