Presque autobio

Après un peu plus d’un an d’existence, il était temps de refaire cette bio…

Coraline est née l’année la plus importante du monde à savoir 1989 : chute du mur de Berlin et création de Noir Désir autrement connu comme le plus grand groupe de rock de tous les temps par des spécialistes très très objectifs. C’est donc dans cette foulée libératrice qu’elle s’inscrit. Elle aurait dû naître le jour de la St Innocent, mais étant d’ors et déjà dotée d’une incroyable modestie, Coraline naît un jour avant.

Très vite elle déploie d’incroyables talents pour l’écriture. Elle le prouve généralement sur les terrains de sport. Non, si, vraiment, être aussi incapable de rattraper un ballon ne pouvait que dissimuler un quelconque talent pour l’écriture. Durant l’adolescence, elle tente de faire reconnaître le headbang comme un sport national, mais personne ne semble sensible à la poésie douce et raffinée du pogo. Il faut dire qu’à ce moment, Coraline habite en Vendée au milieu des surfeurs.

Ses professeurs la voient déjà faire Science Po ou une classe préparatoire (même s’ils ne savent pas trop pour préparer quoi). C’est donc en toute logique qu’elle atterrit sur les bancs de l’université en section études théâtrales. Coraline y râle beaucoup. Cependant, c’est aussi là qu’elle apprend des choses essentielles dans la vie comme : faire ses courses de la semaine pour moins de 10€, avaler du savon pour faire fuir les gens de la file d’attente à la CAF,  et terrifier les voisins qui font trop de bruit à 3h du matin. Ayant ainsi appris moultes choses durant sa licence, elle se dit qu’elle ne peut décemment s’arrêter en si bon chemin sur la voix de la connaissance, et s’inscrit donc pour le master de la même filière en septembre 2013.

A l’occasion Coraline se voit prise d’une poussée de melon qui lui donne presque l’impression d’être un auteur, un vrai, et que même des gens pourraient la lire et que même ces gens pourraient apprécier leur lecture. Ainsi naquit ce site.

Accessoirement, elle a aussi publié un livre, ici.

Accessoirement deuxième du nom, vous pouvez aussi la retrouver sur twitter ainsi que sur sa page facebook.

PS : pas d’inquiétude, la plupart du temps elle parle normalement. (exception faite du nombre incroyable de conneries qu’elle peut sortir à la minute)(et de son amoure incommensurable pour les parenthèses)(et sa méfiance naturelle des virgules)(on vous aura prévenu)

Ce visage amical vous souhaite la bienvenue.

Ce visage amical vous souhaite la bienvenue.

4 Comments

  1. Répondre
    Enlia 11 mai 2012

    Haha « J’ai galéré à apprendre le HTML pour me rendre compte que WordPress pouvait se débrouiller tout seul. » Coupine ! Mais bon, à la base je voulais pas utiliser WordPress, je voulais tout faire moi-même, ouééé…

    • Répondre
      NsL 11 mai 2012

      A la base moi j’avais appris pour le site pour lequel je traduis. Et puis après mon copain geek m’a fait découvrir la fonction « copier le code source » de chrome…. Me suis sentie con –« 

  2. Répondre
    Enlia 11 mai 2012

    On enlève « le site pour lequel je traduis » et tout pareil !

  3. Répondre
    L'Oiseau-Lyre 12 février 2014

    Ah ah, nouvelle autobio ! (je sais pas depuis combien de temps mais bon…) J’suis pas la seule à parler de moi à la troisième personne :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *