Femmes Parfaites n°3 et 4

Femme Parfaite n°3 :

Alors si j’étais une femme parfaite, c’est que ma vie serait parfaite ! Donc ! Un mari, parfait lui aussi ! Et un ou des enfants !

Lol ça t’avance de savoir tout ça hum ? Pas évident comme question ! Qu’est-ce que la perfection ? Et bien tout simplement je vais te décrire la femme parfaite que je rêve de devenir ! Alors je rêve d’avoir un mari fidèle avec lequel je serais fidèle ! Nous aurions des enfants, deux ou trois suivant nos moyens! Il serait animateur comme moi et on aurait une jolie maison, bien aménagée par nos soins avec un bon petit jardin, assez grand pour y faire des cabanes ! Ce qui nique donc des arbres lol. On élèverait nos enfants à deux en continuant nos vies professionnelles ! Je me forcerai à faire le ménage, c’est promis ! Physiquement, j’aimerais être sportive mais avec des formes plus accentuées ! Et malgré nos revenus moyens, nous trouverons toujours le moyen de partir dans des délires de ouf et de s’acheter plein de vêtements pour être à la mode ! Nous serions un peu booth et brennan de « bones » romantiques mais pas lovers, avec une bonne dose d’amitié et de complicité ! Ou comme John Dillinger et Billie Frechette ! Et enfin, j’apprendrais à jouer du piano ! J’aurais plein de vélos à oignons fixes et un cinéma de plein air!

Proposition de Youlie

Femme Parfaite n°4 :

Si j’étais une femme parfaite demain.

Je suis un homme mais ce n’est pas le changement de sexe qui m’effraie, je me sentirais toujours humain pareil : c’est plutôt la perfection.

La femme parfaite ne doit pas être parfaite, justement. Et à l’inverse, une femme « parfaite » ne le serait pas à mes yeux.

Si j’étais une femme parfaite, je m’appellerais Émilie Leconte, ce nom me plaît, sans raison, c’est subjectif. Je ferais 1m70, plutôt fine, formes timides, visage doux, cheveux noirs. Voilà pour l’apparence, là encore c’est sans raison, ça me plaît, ça pourrait être autre chose.

Je serais timide, mais avec la ferme volonté de prendre les choses en main pour changer cela. J’aurais passé du temps dans les livres, j’aurais passé du temps à réfléchir, je me connaîtrais très bien. Je serais vraiment du genre à beaucoup réfléchir.

Pas pour autant que je saurais précisément quoi faire de ma vie, loin de là même, mais enfin je serais au clair sur ce que j’en attends, de cette jolie vie, et sur mes convictions. Féministe ? Certainement. Écolo ? Sans doute, mais sans tomber dans les clichés rebattus. Chrétienne ? Eh, pourquoi pas, si on l’envisage comme une philosophie d’amour.

Et j’assumerais entièrement toutes ces convictions.

Trop timide mais trop sûre d’elle en même temps, trop casanière mais trop aventureuse, trop fleur bleue mais trop avide de corps, lucide mais optimiste, trop contrastée enfin : nul doute que je ferais fuir des gens.

Peut-être que je m’en foutrais. Peut-être pas.

Si j’étais une femme parfaite, j’aurais plein de défauts, je serais en noir et blanc et vert et violet et 56000 couleurs, mais une chose est sûre, je me connaîtrais bien. Et j’aimerais ce monde, même s’il fait un peu peur.

Proposition de T. Aleksy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *