Femmes parfaites n°1 et 2

Femme parfaite n°1 :

Ouille en voilà une question qu’est pas facile…Pour essayer d’y répondre, tout d’abord le premier mot qui me vient à l’esprit, c’est libre.

Avec toutes ses déclinaisons. Indépendante (financièrement, affectivement, tout ça, même si je sais pas tout ce que je mets dans le « tout ça »). Affranchie du regard / avis des autres (et là, ça nécessite encore un peu de travail). Faillible (pas tenue à l’obligation de réussir quoi, qu’on soit / se sente libre de faire des erreurs). Qui se connaisse un minimum (pas d’auto censure -ni de censure of course).

Voilà pour l’inconditionnel. Libre.Pour le reste, je rajouterais un minimum pragmatique pour pas faire que de se manger des murs dans la gueule à force de vouloir que des trucs qui lui correspondent pas. Ou pragmatique pour savoir quoi faire pour avoir/être/faire ce qu’elle veut. Ou alors avoir conscience de se manger un mur et faire le choix de se le manger exprès, parce que quelque part, c’est mieux de vivre.

Et je termine donc par vivante. Vivante, pas anesthésiée, pas coupée de ses ressentis, son vécu, son imaginaire, ses émotions, tout ça. TOUT ça. Avec une idée de complétude. Elle est complète, quelque part (si tant est qu’on puisse l’être)

Résumé en deux mots : vivante et libre. Voilà ma femme parfaite. Le reste n’est que déclinaisons.
J’ai oublié « pas coupée de son cerveau » non plus :p (serait-ce révélateur ?)

Pis si je peux ajouter un truc, je travaille à être celle que j’ai envie d’être, alors peut être que le portrait de ma femme parfaite me ressemble un peu (j’espère, même si pas entièrement). C’est pas que je me jette des fleurs, faut juste raisonner à l’envers :p

Proposition de l’Oiseau Lyre
Femme Parfaite n°2 :
Si je pouvais devenir une femme parfaite, je demanderais:
-pour mon physique : je partirais de mon physique en base (non pas que je me sente parfaite, loin de là mais j’aimerais que l’on me reconnaisse), en supprimant définitivement ma pilosité, je demanderais des cheveux qui se coiffent tout seul, un nez pas cassé, une très bonne santé (plus de problèmes d’articulations ou de migraine) et des règles qu’une fois par an. Les deux premières demandes m’éviteraient de perdre mon temps avec ces corvées répétitives pour me consacrer à des choses plus intéressantes et constructives.
-pour mon psychique (est-ce le bon terme? dans ma tête quoi !) : féministe, sure de soi, un peu plus patiente, super cultivée, avec de très grandes facilités pour les langues, agile, habile, autonome et militante.
Mon avenir de femme parfaite serait d’avoir un bon job, intéressant avec des responsabilités. Entourée d’amis, avec éventuellement un/e amoureu/se (qu’importe le flacon du moment qu’il y ait l’ivresse) et peut être des enfants mais, dans ce cas, élevés conjointement: la femme parfaite n’est certainement pas une femme au foyer !
Proposition de Lou

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *