Famille 1 : séance 1

Thérapeute : Voulez-vous qu’on parle de votre mère ?
L’homme : C’est obligé ? Car je n’ai rien à en dire.
Thérapeute : Non ce n’est pas « obligé ». C’est à vous de voir. Si vous n’avez rien à en dire peut-être avez-vous simplement quelque chose à lui dire.
L’homme : Pourquoi le dire à vous dans ce cas ?
Thérapeute : Vous l’auriez dit.
L’homme : [après un temps] Maman, je ne prends pas de sucre dans mon café.


L’homme : Le thérapeute que ma femme m’envoie voir voulait que je lui parle de toi.
Sa mère : Pour quoi faire ?
L’homme : Je ne sais pas. Il y revient souvent c’est tout. A chaque séance il lance le sujet.
Sa mère : Je me demande vraiment pourquoi tu vas voir un charlatan pareil. Qu’est-ce qui lui est passé par la tête par la tête à ton idiote de femme de t’envoyer voir un charlot pareil ?
L’homme : Elle pense que ça peut m’aider, c’est tout. Il n’y a pas de mal à ça.
Sa mère : Ce qui t’aiderait c’est que cette femme arrête de te faire perdre ton argent à tout va ! Qu’est-ce que dirait ton père ? Tu le sais ce que dirait ton père ?
L’homme : Bien sûr que je le sais, il dirait exactement la même chose que toi.
[un temps]
Sa mère : Et qu’est-ce que tu lui as dit alors ? Sur moi ?
L’homme : Que tu ne te rappelais jamais que ne prenais pas de sucre dans mon café.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *