Posts in Category: Raisin Pip’s non memory

3h33 time to play

Le Pépin guette l’heure. C’est comme un jeu. La nuit passe, le sommeil tombe, les chiffres tournent. Il faut garder les yeux bien ouverts sur les chiffres. Ne pas rater le moment. Ca serait trop bête sinon. Attendre ce moment avec toute la patience possible et à la dernière seconde, rater la minute.

En attendant, le Pépin pense. Il pense qu’il est fatigué. Rien de bien nouveau. Il pense qu’il aimerait une bonne nouvelle. Oui voilà, c’est de ça qu’il a envie maintenant. Qu’on arrête de l’appeler pour pleurer. C’est vrai ça, est-ce que lui il appelle pour pleurer ? A 23h32 en plus…

23h32 ! Ca fait une manche de gagnée. La première partie de la nuit est bientôt finie. La nuit est un peu plus noire, le sommeil un peu plus lourd, les chiffres reprennent leur course.

Il pensait quoi déjà ? Ah oui, une bonne nouvelle. C’est ça. Une vraie bonne nouvelle qui le ferai rire aux éclats. Ca lui ferait du bien. Ca changerait du silence. Il a cassé ses écouteurs dans le bus ce matin. Celui avec tous les collégiens. Le Pépin était encore en retard ce matin.

00h12. Mince, là aussi encore en retard. Cette manche-ci est perdue. Tant pis. Il est 00h13 et le Pépin veut toujours une bonne nouvelle. Que le Poisson appelle par exemple. Que pour une fois il n’est pas à lui courir après. Ca serait bien que ce soit le Poisson qui lui court après, au Pépin. Surtout qu’il court pas vite, le Pépin, alors y a vraiment pas de raison pour que le Poisson reste immobile comme ça pendant que lui petit Pépin il s’englue dans le reflet des chiffres lumineux.

01h23. Gagné cette fois. Personne n’appelle. Le téléphone reste silencieux. La chambre aussi. Sur les murs défilent les larmes qu’on lui a données à manger ces derniers jours. Il les connaît toutes par coeur. Et il en a marre. Il est fatigué. Il veut dormir. Le jeu ne l’amuse plus. Les chiffres qui se reflètent lui font mal aux yeux. On ne vient pas le chercher pour les bonnes nouvelles.

Demain il achètera des bougies pour mettre tout autour de lui. Des jolies bougies de toutes les couleurs. Ca ira mieux comme ça. Ca ira mieux. A 3h33 ça ira mieux…